ici tu écris le texte qui doit s'inscrire si ta bannière ne paraît pas(facultatif)


A.R.F.A.  
 
  Demandez à l'UE de cesser de subventionner les corridas ! 20/10/2018 21 09 25 (UTC)
   
 



Le Traité d'Amsterdam, en vigueur depuis le 1er mai 1999, présente des règles de nouvelle base pour les actions de l'Union européenne (UE) sur le bien-être des animaux dans un « protocole spécial relatif à la protection et au bien-être des animaux ». Il identifie que les animaux sont des êtres sensibles et oblige les établissements européens à payer le plein respect aux conditions d'assistance sociale aux animaux en formulant et en mettant en application la législation communautaire.

L'Union européenne dépense 30 millions d'euros par an pour soutenir les corridas espagnoles, qui tueront au moins 40.000 taureaux cette année. L'UE est invitée par le gouvernement espagnol à identifier la tauromachie comme représentative de l'acquis culturel de l'Europe.

« Les organisateurs des corridas en Espagne m'ont dit qu'ils aiment l'UE parce qu'ils reçoivent maintenant assez de subventions pour tuer 15 ou 16 animaux dans une fiesta plutôt qu'un ou deux», dit Moore militant contre la cruauté animale en Europe,
selon un article de Danny Penman du Daily Mail.

L'UE soutient la torture à mort des taureaux dans l'arène et ainsi que celle d'innombrables autres animaux dans les « fiestas de sang ». Nous trouvons absolument répugnant qu'une partie de nos impôts soutienne l'abus animal.

Les taureaux sont intentionnellement affaiblis avec de lourds sacs de sable attachés sur leurs dos. Une étude entreprise par des scientifiques à l'université de Salamanque a constaté que 20 % des taureaux utilisés pour le combat sont dopés avant qu'ils fassent un pas dans l'arène; sur un prélèvement de 200 taureaux, un sur cinq est gavé d'anti-inflammatoires, qui masquent les blessures qui pourraient saper la force de l'animal.

Les taureaux ne sont pas les seuls animaux à souffrir dans l'arène. Les chevaux utilisés dans les corridas ont les yeux bandés, de sorte qu'ils sont effrayés par le taureau, et certains reçoivent des coups de cornes.

Barcelone s'est récemment déclarée ville anti-tauromachie et 38 municipalités catalannes ont suivi son exemple ; la derniere arène à Barcelone a été fermée en 2006.

On estime que le Parlement européen paye actuellement une subvention de 220 euros par animal aux éleveurs de taureaux de combat, avec des subventions locales dans les pays pour maintenir l'industrie de la tauromachie.

L'opposition à la tauromachie s'élève en Espagne et ailleurs. Selon une enquête de Gallup en octobre 2006, 72 % des Espagnols ne montrent aucun intérêt pour les corridas, contre 54 % dans les années 80.

Cette industrie reçoit des subventions, incluant : écoles de tauromachie, élevage et abattage des taureaux de tauromachie, achat des taureaux pour des fiestas populaires, arrangements de promotion et de vente pour la tauromachie, paiements par la télévision publique pour les radiodiffusion des corridas, musées de pro-tauromachie et beaucoup plus. Toutes ces subventions pénalisent les graves problèmes sociaux tels que l'accès à la santé publique, l'éducation, les infrastructures, les personnes âgées, la sécurité publique, le logement social et ainsi de suite.

L'exposition « Tauromania - entre les hommes et le taureau » a eut lieu dans la salle de Yehudi Menuhin du Parlement européen à Bruxelles. Cette exposition de photos a été organisée en juin dernier par l'organisation espagnole « del Toro de La Mesa » qui inclut 15 associations de 8 secteurs différents liés à cette matière en Espagne. Cette exposition a été particulièrement soutenue par les matadors Cesar Rincón, Enrique Ponce, EL Juli et Sebastián Castella.

Le « del Toro de La Mesa » favorise et défend les corridas espagnoles en tant qu'expression culturelle véritable. Leur but est de la soutenir grâce à la formation, à la promotion et aux études de cette tradition culturelle. Par conséquent elles recherchent la collaboration étroite avec des autorités locales et des établissements de l'UE.

Jordi PORTABELLA, conseiller du conseil municipal de Barcelone répondant a ce que la tauromachie est très populaire en Espagne, affirme que la tauromachie est une activité qui n'est pas soutenue par la majorité de la population et que des sélectionneurs de taureaux sont fortement subventionnés, plus haut que les coûts effectifs pour maintenir leur race. La corrida est un secteur économique subventionnée par l'UE, le gouvernement régional et les Conseils régionaux, sur une large échelle que nous estimons à 2.5 milliards par an.

Écrivez svp à Mariann Fischer Boel commissaire de l'UE aujourd'hui et demandez-lui de mettre fin aux subventions de ce sport sanguinaire.

PETITION

Merci pour les taureaux
 
  ANIMAL RESPECT FOR ALL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

LENA
  DECOUVRONS-LES
Image hébergée par servimg.com
  Publicité
  SOYONS LEUR VOIX
Image hébergée par servimg.com
  ECOUTONS-LES
Image hébergée par servimg.com
  PROTEGEONS-LES
Image hébergée par servimg.com
  LUTTONS POUR EUX
Image hébergée par servimg.com

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=Bienvenue sur le site de Lena